Links
💡

Introduction

Cette section vise à détailler la manière dont sont comptées les émissions propres à chaque secteur d'activité (en plus des émissions de la section Headquarter communes à chaque entreprise).
Certains secteurs ne disposent pas encore (ou n'ont pas vocation) de référentiel méthodologique d'affichage environnemental permettant notamment de connaître les règles de calcul sectorielles et données semi-spécifiques (e.g procédés de transformation, circuits de logistique, etc.) nécessaires à la réalisation d'ACV.
Cette section vise à détailler une approche pour les secteurs disposant de référentiel d'affichage environnemental, ainsi qu'une approche générique pour les secteurs ne disposant pas de tel référentiel.
A noter que d'autres ressources sectorielles sont accessibles sur le centre de ressources de l'ADEME.
Bilan carbone et effet stock
Le scope 3 d'une entreprise se décompose en :
  • Un scope 3 amont qui intègre les émissions liées aux achats de l'entreprise (intrants -matières premières et fabrication, fret amont, etc.).
  • Un scope 3 aval qui intègre les émissions liées aux ventes de l'entreprise durant l'année de reporting (émissions liées au fret aval, à l'utilisation et la fin de vie des produits vendus, etc.)
Pour calculer le bilan carbone d'une entreprise, il faut donc être vigilant à ne pas simplement multiplier les émissions par produit (issues d'une ACV mono-critère carbone) par le nombre de produits vendus durant l'année de reporting, dans le cas où l'entreprise n'a pas autant vendu qu'elle n'a acheté de produits (effet stock).
La bonne façon de faire est la suivante :
  • multiplier les émissions amont par produit par le nombre de produits achetés
  • multiplier les émissions aval par produit par le nombre de produits vendus
  • additionner ces deux quantités
Par ailleurs, l'intensité carbone (kgCO2eq/k€ de CA) d'une entreprise peut être biaisée par cet effet stock (par exemple, si une entreprise a beaucoup acheté et stocké, son intensité carbone ainsi calculée sera artificiellement haute).
Une manière de corriger ce biais peut être de corriger le dénominateur (les k€ de CA) de la variation du stock (à la hausse ou à la baisse).